Exit
Contact us

Get your own picture next to your comment with a Gravatar account

Exit
La-carene

Eric Collet / Designer graphique

L'atelier d’Eric Collet, créé en janvier 2004, est un laboratoire de design graphique spécialisé dans la conception de supports de communication culturelle ainsi que dans la réalisation et le suivi de fabrication d’objets d’art imprimés.

Eric Collet est directeur artistique, et à ses heures perdues guitariste fou. Il aime écouter Nine Inch Nails à fond en bossant sur ses projets personnels. Il lui arrive même de jouer de la batterie pendant que la barre de progression de Photoshop évolue.

Eric travaille ponctuellement avec Benjamin Grosfilley, designer graphique. Constamment connecté à son ipod, il vit dans un monde bercé par des ondes groovy jazzy funky.

L'ambiance est posée : de la musique en permanence. Retour sur leur association.

Festival du Printemps de Bourges 2005 - appel d'offre / proposition de visuels

C'est lors du stage de Benjamin en 2005 que le courant est passé. Eric était débordé et commençait à rechercher un collaborateur.

Cette collaboration s'est finalement concrétisée en septembre 2006, quand, après avoir obtenu son diplôme à LISAA Rennes (site du projet T1 T2), Benjamin a rejoint l'atelier.

 

Depuis l'arrivée de Benjamin, les productions de l'atelier ont tout de suite été plus créatives. Il a permis à Eric d'avoir plus de recul sur son travail. Du fait du partage des charges, les deux créatifs ont gagné en temps, et donc ils ont pu faire des projets de meilleure qualitée.

Aujourd'hui, chacun ayant du recul sur le travail de l'autre, ils peuvent donner une part beaucoup plus grande à la conception et être plus créatifs, plus exigeants, tout en avançant plus vite.

Benjamin a apporté un nouveau regard, une autre sensibilité enrichissant les projets, mais aussi la possibilité pour Eric de développer davantage son approche, ce qu'il ne pouvait pas faire seul, faute de temps et de recul.

Ainsi pour la brochure présentant la programmation annuelle de la compagnie de l'Écho, ils ont travaillés tour à tour. Quand l'un des deux commençait à douter, l'autre reprenait le projet en s'efforçant d'y mettre un « coup de pied », de façon à perturber l'autre, à provoquer sa créativité. Quand l'un construisait la mise en page, l'autre la déconstruisait par la suite.

La construction pour la clarté et l'efficacité, la déconstruction pour l'humanisme, comme une dose d'erreur, d'inconscient donnant vie.

Puis, toutes les deux heures, les deux graphistes faisaient des points lors desquels ils décortiquaient le projet. Cette-fois-ci il était question, en toute objectivité, d'affiner ou de réorienter la direction qu'ils prenaient dans le but d'être en cohérence totale avec le propos de la brochure elle-même.

Leurs meilleures créations sont nées d'interminables recherches personnelles et d'échanges. La notion de rythme apparaît comme évidente : il faut tantôt être le nez dans le projet, tantôt s'en sortir (in/out).

Le plus important à leur yeux, c'est donc le recul qu'ils peuvent avoir sur le projet en gestation. Comment outrepasser les règles et faire valdinguer le classicisme d'un simple coup de pied si l'on ne prend pas d'élan ?

L'ambition de Eric et Benjamin est de percer dans le secteur culturel français, en particulier musical, pour concevoir des pochettes de disques et affiches de concert.

La recherche aux nouveaux collaborateurs est donc officiellement ouverte !


 

Eric Collet en un projet :

Happy new war est le premier projet que Eric a conçu lors de son installation à Rennes en tant que designer graphique indépendant.

N'ayant eu que très peu de moyens à l'époque, il a seulement été exposé sous forme d'affiche 1.50x2.00m à Lendroit (librairie-galerie à Rennes) et distribué gratuitement sous forme de stickers 10x15cm dans divers lieux culturels de la ville.

Également envoyé par e-mail à de nombreuses mailing lists d'acteurs internationaux du monde culturel, il a remporté plusieurs prix, une publication (parmi les 100 oeuvres graphiques les plus percutantes de l'année 2004) et a été chaleureusement accueilli par la critique.

Plus qu'un jeu de mot, plus qu'une simple composition graphique, il est pour lui - et pour ceux qui l'ont apprécié pour sa force - le témoignage synthétique d'un monde bouleversé.



Eric Collet, Benjamin Grosfilley, le mot de la fin :

«Merci.»


L'atelier d'Eric Collet

Site de l'atelier : http://www.ericcollet.com

Site de Benjamin Grosfilley : http://www.benjamingrosfilley.com

Printemps-bourges Le-merlan Sale-affaire Echo Zigoma Happy-new-war

Publié le 19/01/2007


3 comments add yours
  • Picture of .ritier

    .ritier
    6 July

    Très sympa à lire, je voulais justement en savoir un peu plus sur l`atelier, le projet éffectué pour ``La Carène`` m`avait notament fasciné.

    Merci Jeremie et encore !

  • Picture of gango

    gango
    6 July

    Oyo med @#!

    Ton blog est vraiment très sympa, agréable à lire. Contact-moi vieille kakaye !!

    A+, keep up the good work et c'est qui ton boss ?? :p

  • Picture of gd

    gd
    3 July

    v

Post a comment

Get your own picture next to your comment with a Gravatar account

Stephane Tartelin
Probe3 / Mark Wisniowski